Autres projets ferroviaires en lien avec la LGV Rhin-Rhône

Réouverture de la ligne Belfort-Delle
VFCEA (Voie Ferrée Centre Europe Atlantique)
Nouvelle liaison ferroviaire Euroairport
Modernisation du nœud ferroviaire de Mulhouse
Contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise
Modernisation de la ligne Kehl-Appenweier
La ligne du Revermont (Besançon-Lyon)


REOUVERTURE DE LA LIGNE BELFORT-DELLE

La ligne Belfort-Delle, qui fait partie de l’axe franco-suisse reliant Belfort à Bienne via Delle et Delémont, sera réouverte au trafic voyageurs en 2018.

Le projet consiste à électrifier et aménager les 22 kilomètres de voies existantes entre Belfort et Delle. Cette réouverture permettra la desserte directe de la gare de Belfort-Montbéliard TGV, avec un accès au réseau à grande vitesse en venant de Belfort et des cantons suisses limitrophes.

Il est également prévu un service pour la desserte locale, et les déplacements du quotidien. Ainsi seront desservies les communes de : Belfort, Danjoutin, Sevenans (dans une phase ultérieure), Meroux (correspondances avec les TGV), Morvillars, Grandvillars, Joncherey, Delle ; la ligne se poursuivant ensuite vers Delémont et Bienne. Le temps de parcours est estimé à environ 25 minutes entre Delle et Belfort et à environ 10 minutes entre la gare de Belfort et celle de Belfort-Montbéliard TGV.
 
Plus d’informations sur :
http://www.belfortdelle.fr/

  
VFCEA (Voie Ferrée Centre Europe Atlantique)

Le projet de la Voie Ferrée Centre Europe Atlantique (VFCEA) prévoit la modernisation et l’électrification de la ligne existante entre Nevers (Nièvre) et Chagny (Saône-et-Loire) et la création d’un raccordement de cette ligne à la Ligne à Grande Vitesse Paris-Sud-Est et d’une halte d’interconnexion TER-TGV à hauteur de la gare du Creusot-Montceau-Montchanin TGV.

Le projet permettrait de répondre de manière complémentaire à une finalité voyageurs et à une finalité transport de marchandises.  Dans son volet voyageurs, le projet permettrait le passage du TGV Rhin-Rhône (liaison Strasbourg-Lyon) circulant actuellement sur la ligne classique entre Dijon et Lyon par un nouvel itinéraire empruntant la LGV à partir du Creusot- Montceau-Montchanin TGV.

Plus d’informations sur
:
http://www.sncf-reseau.fr/fr/projets-chantiers-ferroviaires/regions/bourgogne-franche-comte/vfcea

 
NOUVELLE LIAISON FERROVIAIRE EUROAIRPORT

Le projet de nouvelle liaison ferroviaire de l’EuroAirport Basel-Mulhouse-Freiburg offrira aux passagers aériens (7,1 millions de passagers en 2015) et aux environ 6000 salariés du site aéroportuaire une alternative efficace à la voiture, avec des temps de transport raccourcis et fiabilisés. Il permettra un accès direct à l’aéroport par des trains régionaux (TER, TER 200 et S-Bahn).

La desserte directe en train nécessitera la création d’une nouvelle infrastructure comprenant une gare au contact immédiat de l’aérogare et une section de voie ferrée d’environ 6 km desservant l’aérogare, en dérivation de la ligne Strasbourg-Mulhouse-Bâle existante.

Plus d’informations sur
:
http://www.eapbyrail.org/fr/le-projet/une-nouvelle-ligne-et-une-nouvelle-gare

 
MODERNISATION DU NOEUD FERROVIAIRE DE MULHOUSE

Le projet de modernisation du nœud ferroviaire de Mulhouse, second nœud ferroviaire d’Alsace après Strasbourg, vise à mieux organiser la circulation des trains pour améliorer la qualité de service du réseau ferré du sud de l’Alsace. Il se traduit par divers aménagements visant à optimiser la gestion des trains et par le renouvellement du poste de signalisation de la gare.

Plus d’informations sur
:
http://www.sncf-reseau.fr/fr/projets-chantiers-ferroviaires/regions/grand-est/projet-modernisation-noeud-ferroviaire-mulhouse

CONTOURNEMENT FERROVIAIRE DE L’AGGLOMERATION LYONNAISE

Le Contournement Ferroviaire de l’Agglomération Lyonnaise (CFAL) est un projet dont l’enjeu est l’amélioration du réseau de la région Rhône-Alpes. Concrètement, il s’agit de réaliser 70 km de ligne nouvelle pour relier la ligne Lyon / Ambérieu-en-Bugey à la ligne Lyon-Grenoble (partie Nord du CFAL) et la ligne Lyon-Grenoble à la Vallée du Rhône (partie Sud du CFAL).

Ce projet a pour vocation d’accompagner le développement du fret ferroviaire. Pour désaturer le nœud ferroviaire lyonnais cette opération prévoit le report du transport de marchandises sur le CFAL. Cela permettra d’assouplir le trafic ferroviaire, en libérant des créneaux de circulation au profit des trains voyageurs.

Plus d’informations sur
:
http://www.sncf-reseau.fr/fr/projets-chantiers-ferroviaires/nouvelle-ligne/contournement-ferroviaire-de-lagglomeration-lyonnaise

 
MODERNISATION DE LA LIGNE KEHL-APPENWEIER

La modernisation des 14 km de ligne ferroviaire entre Kehl et Appenweier fait partie des projets entérinés par la France et l’Allemagne lors du sommet franco-allemand de La Rochelle en 1992. Le projet a été réparti en deux tranches de construction :

  • le remplacement d’un pont à voie unique sur le Rhin entre Strasbourg et Kehl par un nouveau pont à deux voies, l’aménagement des voies jusqu’à la gare de Kehl et la modification de la partie Est de la gare de Kehl (PfA1,2), mis en service en décembre 2010
  • l’amélioration des lignes entre Kehl et le croisement de l’autoroute A5 notamment par la suppression de 10 passages à niveaux et la construction d’un nouveau raccordement dans les deux sens avec la ligne Karlsruhe-Bâle (Rheintalbahn) – la « courbe de Karlsruhe »

L’ensemble de ces opérations permettra de relever la vitesse sur tout le tronçon à 160 km/h pour faciliter les connexions du réseau à grande vitesse français et notamment la LGV Rhin-Rhône avec l’axe rhénan majeur entre Karlsruhe et Bâle.

Plus d’informations sur
:
http://www.bvwp-projekte.de/schiene/2-034-V01/2-034-V01.html

LA LIGNE DU REVERMONT (Besançon-Lyon)

Le contrat de plan Etat-région 2015-2020 de la Franche-Comté prévoit la modernisation de la ligne du Revermont pour 31M d’euros entre Besançon et Bourg en Bresse via Lons-le-Saunier. Un service aller-retour quotidien du TGV Rhin-Rhône entre Strasbourg et Lyon emprunte aujourd’hui cette ligne.

L’objectif du projet est de réduire et fiabiliser les temps de parcours ainsi qu’à améliorer la robustesse de la ligne afin d’optimiser les échanges vers le sud de la région Franche-Comté, et au-delà vers le pôle lyonnais. Il s’agit prioritairement de pallier aux problèmes d’irrégularité observés sur la section de ligne banalisée à voie unique entre Mouchard et Saint-Amour.

Plus d’informations sur
:
http://www.bourgogne-franche-comte.developpement-durable.gouv.fr/ligne-du-revermont-r2354.html

 

Les commentaires sont fermés.